Nous sommes les capitaines du bateau de nos efforts »

Avec l’émergence du numérique (article précédent  » la nouvelle réalité qu’impose l’ère des données), le monde qui nous entoure est devenu de plus en plus connecté. De cette connexion omniprésente sont nées la multiplication des données numériques, la remise en cause du mode de vie actuelle et des réglementations existantes autour de questionnement autour de l’économie de partage, de nouveau mode de vie sociale écologique, de nouvelles réglementations et la sécurité des citoyens et des consommateurs.

Dans mon article précédent  » Partager pour générer de la valeur : Rêve, imagination sociale et utopie ? » je souligne le fait que nous recherchons le positionnement de chaque individu comme condition sine qua non à l’efficience organisationnelle. Mais également que du point de vue de l’individu se cultivant, le développement de ces qualités qui forment le cœur de l’ethos démocratique (auto-réalisation, rationalité, autonomie, liberté), pour rendre explicites les ressources culturelles desquelles dépendent concrètement les théories de la société juste (par exemple, l’éthique, le comportement, la responsabilisation).

Dans cet article, j’ai souhaité rendre hommage mais également m’inspirer de la vie de Nelson Mandela lui-même inspiré par Mahtama Gandhi. Des hommes qui malgré des éco-systèmes oppressants ont fait preuve de persévérance pour élever leurs communautés et leur peuple en s’oubliant soit même en interagissant avec des personnes et des cultures différentes tout en fixant des exigences assignées à des membres de la communauté ou les communautés en les responsabilisant pour atteindre un objectif commun  et entreprendre par des actions innovantes.

Une réelle méthodologie de conduite de changement, de valorisation et des enseignements à tirés pour nos modes de vie actuels. Créer des mouvements solidaires par l’effet de synergie conditionné par l’apprentissage, la transmission de savoir pour responsabiliser et déclencher l’action mais également l’harmonisation des interactions par le partage.

Les deux citations ci-dessous de Mahtmata Gandhi nous permettent également de comprendre que la conduite du changement et l’animation des communautés ne peut se faire qu’à travers l’apprentissage et l’harmonisation des interactions et des efforts pour atteindre un objectif commun.

« Vis comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours ».

« Les religions sont comme des routes convergeant vers un même point. Qu’importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but ».